Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Logement / Sécurité et hygiène dans le logement
Actions sur le document
Sécurité et hygiène dans le logement

Sécurité et hygiène dans le logement

L’incendie

La prévention

  • Ne pas laisser de fer à repasser, casserole sur le feu ou friteuse sans surveillance ;
  • Ne pas mettre de tissu près d’installations produisant trop de chaleur ;
  • Éteindre correctement les cigarettes, bougies et bâtons d’encens ;
  • Éloigner les allumettes et les briquets des enfants.

Les détecteurs de fumée

La Région Wallonne oblige l’installation de détecteurs de fumée dans tous les logements individuels depuis 1er juillet 2006. Cela concerne donc toutes les maisons, tous les studios et appartements.

En cas d’incendie :

  • Appeler le 112

Le ramonage

Le ramonage est le nettoyage du corps de cheminée et des conduits. Cela permet aussi de vérifier l’état de la cheminée.

Il est primordial de ramoner car de la suie, des poussières, des dépôts s’accumulent sur les parois de la cheminée lors de l’évacuation de la fumée.

Les cheminées peuvent être encombrées par des nids d’oiseaux ou abîmées à cause des briques qui tombent.

Quand faut-il ramoner ?

  • Pour le chauffage à mazout, il est obligatoire de ramoner une fois par an.
  • Pour le chauffage à gaz, il est conseillé de ramoner une fois par an.

Lors de la signature du bail, il convient de demander au propriétaire la preuve du dernier ramonage.

Les compagnies d’assurance imposent le ramonage une fois par an.

Á qui faut-il s’adresser pour le ramonage?

Il faut faire appel à un ramoneur professionnel agréé par la Région.

Le ramoneur doit donner au locataire une facture mentionnant :

  • La date du ramonage ;
  • Le nombre de cheminées ramonées ;
  • Le prix avec et hors TVA ;
  • Une note signalant tous les dégâts que le ramoneur a constatés aux cheminées.

Et une attestation qui doit respecter le modèle imposé par le Ministère.

La facture et l’attestation doivent comporter :

  • Le nom, l’adresse et le numéro de téléphone ;
  • Le numéro de TVA ;
  • Le numéro d’agréation du ramoneur professionnel ;
  • Le nom et l’adresse du locataire.

En l’absence de ramonage, l’encrassement de la cheminée peut provoquer :

  • Un incendie, une explosion ;
  • Un accident (asphyxie, intoxication) ;
  • La pollution de l’air dans l’habitation ;
  • Un mauvais tirage (= la fumée ne sort plus correctement).

En cas d’incendie, si la cheminée n’a pas été ramonée, le locataire ne sera pas indemnisé (= la compagnie d’assurance ne paiera pas).

Qui fait quoi ?

C’est le locataire qui doit s’occuper du ramonage.

L’installation électrique

Une installation électrique qui est défectueuse constitue un réel danger pour les occupants du logement. Dès lors,

  • si les fils électriques pendent;
  • si le tableau de fusibles n’est pas conforme;
  • si les fils sont dénudés;

Il faut écrire au propriétaire par lettre recommandée et demander les réparations.

L’intoxication au CO

Les appareils électriques ne produisent pas de CO.

Le danger vient des installations de chauffage ou de chauffe-eau défectueuses. Pour prévenir les accidents, il est essentiel de faire vérifier et entretenir chaudières, poêles et chauffe-eau par des ouvriers spécialisés. De plus, les pièces où se trouvent ces appareils doivent toujours être bien aérées.

Les symptômes d’une intoxication au CO sont les suivants :

  • Des nausées ;
  • Des maux de tête ;
  • Une fatigue très importante ;
  • Des vertiges ;
  • Des problèmes cardiaques ;
  • Des évanouissements ;
  • Et même la mort.

Comment remarquer un problème ?

Le CO est invisible et inodore mais on peut le remarquer par :

  • La flamme de l’appareil qui devient jaune (= il n’y a pas assez d’air frais dans la pièce) ;
  • Des maux de tête et/ou des vertiges (= la sensation de se sentir mal).

Comment éviter l’intoxication ?

  • Laisser entrouverte la porte de la salle de bain s’il n’y a pas d’entrée d’air au bas de celle-ci ;
  • Utiliser les appareils sans cheminée dans les grands locaux et aérer régulièrement ;
  • Faire vérifier, entretenir et bien régler tous les appareils de chauffage et les chauffe-eau par un plombier professionnel.

En cas d’odeur de gaz...

Que faire en cas d'odeur de gaz ?

  • Ouvrir toutes les portes et toutes les fenêtres.
  • Ne pas produire d'étincelles, ne pas utiliser d'interrupteur électrique (éclairage, sonnette, etc.), d'allumette, de bougie... et ne pas fumer !
  • Ne pas utiliser son GSM ou un téléphone fixe dans le logement.
  • Fermer la vanne du compteur à gaz naturel, mais uniquement si on peut le faire sans devoir allumer la lumière.
  • Évacuer le bâtiment et appeler en dehors de la maison le n° +32 (0)800 87 087 ou le 112

Les responsabilités

Le locataire doit faire entretenir les appareils par un technicien agréé :

  • Une fois par an pour le mazout, bois et charbon ;
  • Tous les 2 ans pour le gaz naturel.

Le propriétaire doit :

  • Remplacer à ses frais les appareils trop vieux et donc dangereux ;
  • Prévoir l’évacuation de l’air usé (=les gaz brûlés) avec des cheminées en bon état.
  • L’humidité et la condensation

Qu’est-ce que l’humidité ?

L’humidité est un excès d’eau qui provoque des moisissures et des odeurs désagréables.

Cela entraîne :

  • Des problèmes de santé pour les habitants (asthme, bronchite ou allergie) ;
  • Des dégâts au logement (le papier peint et les bois pourrissent, le métal rouille).

D’où provient l’humidité ?

  • De l’humidité ascensionnelle (terrain humide, cave ou fondation mal-protégées, humidité dans le bas des murs) ;
  • Des causes accidentelles (fuites dans le toit, dans les gouttières, la rupture d’une canalisation d’eau) ;
  • Des travaux de rénovation (ex : quand les murs, sols et plafonds ont été recouverts trop rapidement par des peintures, papiers peints, vinyles...) ;
  • De l’humidité par condensation qui se forme dans la cuisine, la salle de bain, et dans les petites pièces où sont rassemblées beaucoup de personnes.

Que faire pour éviter l’humidité ?

  • Réparer les endroits où l’eau s’infiltre ;
  • Frotter les taches de moisissures avec une éponge et de l’eau de Javel ;
  • Aérer plus longtemps la salle de bain et la cuisine ;
  • Ouvrir la fenêtre quand on cuisine, surtout si on n’a pas de hotte ;
  • Aérer les pièces où l’on est restés nombreux ;
  • Même s’il fait froid, ouvrir les fenêtres des chambres le matin
  • Éviter de faire sécher du linge à l’intérieur ou aérer après ;
  • Ne pas mettre un canapé ou un fauteuil contre un mur humide, laisser de l’espace entre les deux ;
  • Sécher avec un torchon sec le sol que l’on vient de nettoyer.

Les responsabilités

  1. Du propriétaire
    • Prendre les mesures nécessaires pour effectuer les réparations (toiture, fondations, mûrs, châssis) ;
    • Faire réparer les conduites d’eau défectueuses ;
    • Faire remplacer les installations usées ou trop vieilles.
  2. Du locataire
    • Le locataire est responsable de son logement, il doit le conserver en bon état dont par le nettoyage des corniches et des gouttières.
    • En cas de problèmes (fuite ou infiltration), le locataire doit prévenir le plus rapidement possible le propriétaire par lettre recommandée.