Comment ça marche ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
LA COMMUNE : UNE INSTITUTION PROCHE DU CITOYEN

I. LES INSTANCES POLITIQUES  DE LA COMMUNE

A) LE CONSEIL COMMUNAL

Le conseil communal est l’assemblée dont les membres, issus de différentes listes politiques et en nombre variable en fonction du nombre d’habitants de la commune, sont élus directement par les électeurs communaux.


Le conseil communal, composé proportionnellement aux résultats électoraux, est renouvelé intégralement tous les six ans ; les élections communales ont lieu le deuxième dimanche d’octobre.Le conseil se réunit, en présence de la majorité de ses membres, sur convocation du collège communal et au minimum dix fois par an.Le conseil communal est  le « parlement » de la commune, son organe législatif.  Les réunions du conseil sont l’occasion de débats qui abordent tous les aspects de la vie communale sans restriction. Il règle toutes les questions d'intérêt communal.  Il vote le budget communal, décide de lever des impôts communaux, fixe le cadre du personnel communal et son statut. Il adopte les règlements communaux et les règlements d’administration et de police. Les conseillers possèdent un droit de regard général sur tous les actes et les documents communaux (limité aux actes exclusivement d’intérêt communal et à l’exception des projets de documents, des registres et actes d’état civil et du casier judiciaire).  Ils  peuvent  demander à visiter des services et des bâtiments communaux (sans perturber le fonctionnement des services ou le déroulement des cours par exemple).  On leur reconnaît également un droit d’interpellation, soit le droit de poser des questions écrites ou orales au collège.  Enfin, le droit d’initiative consiste dans la faculté de faire inscrire un ou plusieurs points supplémentaires à l’ordre du jour du conseil communal. Les séances du conseil  sont publiques, sauf le comité secret (huis clos) pendant lequel les conseillers débattent sur des dossiers concernant des personnes en les nommant.



B) LE COLLEGE COMMUNAL

Le collège communal est le « gouvernement » de la commune.  Il est composé du bourgmestre, des échevins et du président du CPAS.  Les séances ne sont pas publiques et, à Quaregnon, elles se tiennent généralement le mardi après-midi.  Le pacte de majorité, qui scelle l’accord entre les groupes politiques qui composent la majorité, mentionne l’identité des personnes physiques qui composent le collège communal.  A Quaregnon, les dernières élections communales organisées en 2006 ayant attribué la majorité absolue (16 sièges sur 25) à la liste PS, celle-ci forme seule la majorité du conseil communal (pas de coalition).  Le collège communal doit être mixte.Le collège, comme son nom l’indique, administre la commune selon le principe de la collégialité qui veut que les attributions soient exercées collectivement par cette instance à la majorité des suffrages et non de manière individuelle (exception à ce principe: l’officier d’état civil).
L’usage veut que le collège répartisse entre ses membres, dans un souci d’efficacité, le traitement des différents domaines de compétences communales. Il ne s'agit cependant là que d'une procédure de travail qui n'a pas pour effet d'octroyer des compétences personnelles aux échevins.

Le conseil communal a désormais la possibilité, via une motion de méfiance, de démettre le ou les membres du collège à qui il ne souhaite plus accorder sa confiance.  Cette faculté instaure ainsi une réelle responsabilité du bourgmestre, des échevins et du président du CPAS devant le conseil. A la différence du Conseil communal, les compétences dévolues au collège par le législateur sont en nombre limité.
 
Le collège est chargé essentiellement de l'exécution des missions qui lui sont confiées par les autorités supérieures (Etat, régions, communautés, provinces). Il est également chargé de la tenue des registres de l'Etat Civil.

En tant qu'organe exécutif de la commune, le Collège est chargé de veiller à la publication et à l'exécution des décisions du Conseil. Il doit aussi veiller à l'administration quotidienne de la commune et à la représenter en justice.

Il exerce, en outre, certaines missions de contrôle à l'égard des monts de piété, des établissements dangereux, incommodes et insalubres. Il assure également des missions dans le cadre de la police des spectacles, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire. Il lui revient, enfin, le soin "d'obvier et de remédier aux événements fâcheux qui pourraient être occasionnés par les insensés et les furieux laissés en liberté".


C) LE BOURGMESTRE

Le bourgmestre est le candidat le plus populaire sur la liste qui a obtenu le plus de voix.

Le bourgmestre est le président du collège communal. Il est le chef de la commune et y représente le pouvoir central.

En tant que chef de la commune, il préside les séances du conseil communal et du collège. Il peut aussi assister aux réunions du CPAS.

Le bourgmestre est chargé de faire exécuter les lois, les décrets, les arrêtés royaux et de gouvernement, les règlements provinciaux et communaux. Il peut lui-même prendre des arrêtés ou des ordonnances de police.
Le bourgmestre est en effet responsable de l’ordre public, de la sécurité et de la tranquillité dans la commune. A cette fin, il dirige les agents de la police locale au sein de la zone de police et peut, en tant que chef de la police, requérir l’intervention de la police fédérale ou des forces armées en cas de troubles graves.

Le bourgmestre signe tous les actes de la commune. Il est également officier d’état civil, c’est-à-dire qu’il délivre les actes de naissance, de mariage et de décès et veille à la tenue des registres.
Il exerce en outre une compétence notariale pour l’établissement d’actes d’acquisition pour cause d’utilité publique, ainsi qu’un droit de réquisition à l’égard des immeubles abandonnés.
Le bourgmestre peut déléguer certains de ses pouvoirs.


 



II. L'ADMINISTRATION DE LA COMMUNE

Pour exécuter les différentes tâches qui lui incombent, la commune dispose d'une administration. Celle-ci comprend le personnel communal qui est placé sous la direction du Secrétaire communal.

A) LE DIRECTEUR GENERAL 

Le Directeur Général est nommé par le Conseil communal. Il est chargé de la préparation des affaires qui sont soumises au Conseil communal et au Collège communal.
Il assiste aux séances du Collège et du Conseil et en rédige les procès-verbaux.
Il lui revient de contresigner toutes les pièces officielles émanant de l'administration communale et notamment la correspondance.
Sous l'autorité du Collège communal, il dirige et coordonne les services communaux. Il est le chef du personnel.

B) LE DIRECTEUR FINANCIER 

Le Directeur Financier est nommé par le Conseil communal. Il est responsable de la gestion des finances communales et de la vérification de la régularité des opérations comptables qui sont effectuées, tant en recettes qu'en dépenses. Il joue également le rôle de conseiller financier auprès du Collège. Le Directeur Financier est tenu de fournir, en garantie de sa gestion, un cautionnement en numéraire ou sous la forme d'une ou plusieurs hypothèques.

C) LE PERSONNEL ADMINISTRATIF ET ENSEIGNANT

Le Conseil communal fixe le cadre et les conditions de recrutement et d'avancement du personnel communal, en ce compris le personnel enseignant. Le Conseil communal nomme les membres du personnel mais il peut déléguer ses pouvoirs au Collège (à l'exception des médecins, vétérinaires et enseignants). Le Conseil communal est seul habilité à suspendre ou à révoquer un membre du personnel.
Les communes recourent aux emplois statutaires ou aux contractuels.

 

 
< Précédent   Suivant >

BabelFish Translator

Agenda

Novembre 2017
L M M J V S D
30311 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

Quaregnon en images


essai - maison cult (2)


essai - P1030313


essai - P1010719


essai - P1040020


essai - P1040027


essai - grise biète


essai - P1040022


essai - P1000189


essai - P1040014


essai - P1050316