Histoire de Quaregnon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Étymologiquement Vôtre… 

Bien que nombre d’historiens et d’étymologistes se soient penchés sur le sujet, l’origine du mot  « Quaregnon » reste une énigme.  Diverses formes sont attestées dans des actes des XIe et XIIe siècles : in villa quaternione, in quaternione, de quaregione, quaernum, quarinium, quarinon, quarennum,quarignun.

 

Parmi les hypothèses farfelues qui ne reposent sur aucune réalité matérielle ou historique, retenons la formule en latin Quare non (Pourquoi pas ?) qui aurait été prononcée par Sainte Waudru elle-même lorsqu’on lui demandait pourquoi installer un oratoire à l’endroit où allait se développer notre charmant village.   Ou celle qui attribue l’origine de Quaregnon au vocabulaire celte cara keyr, « pierre » d’où découle le mot « carrière » et serait l'équivalent de Carrare, ici ville du marbre blanc, de Carnec, Carignan, etc.

 

Le mot latin quaternio est passé en latin vulgaire à quadrinio sous l’influence de nombreux mots latins commençant par quadri. Il signifiait primitivement « groupe de quatre » et a donné en ancien français quaregnon « parchemin plié en quatre, mesure pour le blé, les fèves…, quaregnon « jeu de (quatre) cloches »(passé en français moderne à carillon)

Quaterlesia signifie les « quatre lieux » (loca, lesia). Quaregio semble une contraction du latin quatuor regiones, les « quatre régions ou endroits, hameaux ».

 

On peut dire que Quaregnon est normalement issu de quadrinione, forme populaire de quaternionem accusatif de quaternio. Le n trouvé  dans les formes quarinum, quarinon, quaernum, quarennum au lieu de gn correspond simplement à une prononciation médiévale du groupe latin gn.

 

Vraisemblablement on peut donc penser que Quaregnon désignait à l’origine un groupe de quatre choses, dont la nature est purement conjecturale : arbres, rochers, ruisseaux… ?

 

Les réalités de terrains semblent étayer cette thèse. Quaregnon au Moyen Age était divisé en quatre parties :

  • au Nord : sous la Ville ou Moriauville, actuellement Marionville, la villa de Moreau, Morel ou de Marion, diminutif de Marie, hameau appelé aussi Mauvinage Malvinage (XVIe siècle), le lieu du vinage, sorte d'octroi, d'un nommé Malus ou bien le mauvais vinage ;
  • au Centre : Assonchleville (Ainsunvilla 1179) qui signifie la villa du milieu ou la villa d'Aisunus ;
  • vers le Sud : Montleville ( Summavilla , 1199-1240), la villa du dessus, de la hauteur, dont on a fait Monsville, nom qui ne se retrouve dans les documents anciens ;
  • à l'extrême Sud : les communes ou pâturages communs où s'est établi le village de Pâturages. Un titre cite vers cet endroit Altiville (1408) qui serait peut-être la traduction du latin alta villa, altissima villa, la haute villa, située à l'endroit le plus élevé.

Le territoire est également traversé par quatre cours d’eau.

  • le rieu de Wasmes ou de la Radde eauwe, l’eau qui court vite ;
  • le rieu du Cœur ;
  • le Richon (1309), ruisson de Flénuth (1403) forme la limité des village de Quaregnon et de Jemappes
  • enfin la Haine, dans laquelle les trois premiers se jettent.

 

La rigueur de la linguistique historique détruit donc la belle légende du « Quare-non » (pourquoi pas ?) prononcé par Sainte Waudru  à Maldegaire. Tant pis… Rien ne nous empêche de continuer à rêver au château du Diable et à son souterrain !

  Histoire 

LES SEIGNEURIES

Au XIIIe S, Quaregnon était partagée entre quatre seigneuries :

 

La seigneurie de Sainte Waudru ou seigneurie de Quaregnon qui comprenait trois régions :

 

Quaregnon -le-Val au Champ de Quaregnon, Quaregnon- le Mont (plus tard Mont-le-Ville, aujourd’hui Monsville) et les Pâturages ou Communes de Quaregnon.

Les deux premières parties correspondaient à peu près au territoire actuel de la commune et la troisième reprenait le village actuel de Pâturages et le quartier du Sud de Quaregnon.

 La seigneurie du Comte de Hainaut  

 Le comte de Hainaut, à titre d’abbé séculier du chapitre de sainte Waudru, jouissait de droits bien déterminés sur la seigneurie de Sainte Waudru ( droit de main-morte, le droit de fourmouture, droit de corvée, droit de justice… et avait des droits particuliers à titre de suzerain.

 

La seigneurie de Saint Ghislain :

 

 A sa mort sainte Waudru donne à l’abbaye de Saint Ghislain, l’oratoire de Saint Quentin et le petit monastère qui y est annexé ainsi qu’une dizaines d’hectares de terres. Elle confie également le service religieux de tout Quaregnon aux moines de l’abbaye. C’est ainsi que l’abbé de saint Ghislain détenait le droit de prébende (droit de nommer le curé de la paroisse) et le droit de dîme (sorte d’impôt prélevé en nature sur les cultures au profit de l’Eglise afin de subvenir à l’entretien du clergé, aux frais de culte …) sur le territoire quaregnonnais.

 Le Fief de le Val ou de Lambrechies : 

Plusieurs fiefs furent par la suite soustraits à la juridiction des comtes de Hainaut et de celle des chanoinesses de sainte – Waudru. Ce fut le cas de ce fief qui a appartenu successivement aux descendants de Mahieu de le Val, à la famille Rousseau et aux comtes de Baillancourt

 

La mairie héréditaire de Quaregnon est mentionnée au XIIIe siècle. Jehan de Havrech en est le maire en 1248. Au XIVe siècle, elle appartient à la famille de Carnières  qui la vend au chapitre de sainte Waudru en 1321

 

On ne peut parler de l’histoire de Quaregnon sans évoquer celle du petit village qui lui est associé depuis la fusion des communes en 1977.

Wasmuël était jadis une dépendance de Wasmes et avait deux seigneuries dont l’une appartenait au chapitre de sainte Waudru de Mons et l’autre à l’Abbaye de Saint-Ghislain.

 

Connu sous les variantes : Wamiols (1110), Guamiolum (1118-1119), Wamiolum (1184) et plus tard Wamioel, Wamieul, Wamioelles. Tous ces noms sont des diminutifs du vocable Wasmes et signifient « le petit Wasmes », à l’écart de ce dernier village. Les habitants prononcent Wamuè.

 

Antérieurement au XIIe siècle, une charte-loi lui  avait été concédée, on en conserve une copie délivrée en 1449, l’acte original est plus ancien mais aucune date n’y figure.

Wasmuel eut, dès le XIIIe siècle, un échevinage particulier. Bien distinct de celui de Quaregnon. Pour le spirituel, il dépendait de l’église de Wasmes où se faisaient les funérailles de ses habitants décédés.

 

Au début du XVIe siècle, la seigneurie de Wasmuël appartenait à la maison Hennin-Liétard de Boussu et fut cédée par Jean, premier comte de Boussu, à l’abbaye de Saint-Ghislain, en échange du bois de Boussu. Cet échange fut homologué en 1544 par l’empereur Charles-Quint.

 

Le premier bourgmestre connu de Wasmuël est en fonction en 1860 et se prénommait Edouard Brenez.

UN PASSE INDUSTRIEL PRESTIGIEUX

Les spécialistes qui se penchent sur l'histoire économique du Borinage ont pour habitude de qualifier celle-ci de monoindustrielle. Il est vrai que dès le XIIème siècle, et surtout depuis l'essor industriel du XIXème siècle, l'extraction de la houille a rythmé la vie quotidienne de nos aïeux. Mais l'industrie charbonnière, qui a marqué de manière indélébile le caractère et l'âme boraine, n'a pas été la seule activité économique qu'ait connu notre région, loin s'en faut.
De nombreuses entreprises, petites, moyennes, et mêmes parfois grandes, ont su aussi trouver dans le Borinage, une terre propice à leur développement, contribuant ainsi à en faire une des régions européennes des plus populeuses et industrieuses au XIXème et dans la première moitié du XXème siècle. Voici une liste non exhaustive des principales entreprises artisanales et industrielles qui se sont développées à Quaregnon et Wasmuël:

1. Les charbonnages :

·        S.A. Charbonnage du Nord du Rieu du Cœur Siège d'extraction : puits n°1 dit " Le Renard " ou " Le Brûle ", rue du Coron

 ·        S.A. Couchant de Flénu Sièges d'extraction : - puits n°2 " Sans Calotte ", rue du     Castillon
                                                                         - puits n°5 " Sans Calotte ", rue J. Guesde

·        S.A. des Produits Siège d'extraction : puits n°20 rue du Campiau

·        S.A. Les Charbonnages du Rieu du Cœur et de la Boule réunis. Sièges d'extraction:
- "Saint Florent ", rue de Picquery
- puit n°2 de " l'Epette ", rue A. Delattre (1.350m, le plus profond du Borinage)
- " Saint Placide " (terril de la Croix), rue du Bout de là-Haut
- " Saint Félix ", rue L. Blanqui
- " de la Boule ", rue de la Boule

 ·        S.A. Charbonnage du Fief de Lambrechies Siège d'extraction: " du Fief ", rue de Lambrechies

2. Les faïenceries, majoliques, céramiques…

·        Porcelaine: Herremans et Laurent (Quaregnon)

·        Faïenceries :
- Hubert Becquet (Quaregnon)
- Colin (Q)
- Lebrun (Q)
- De l'Abeille (Q)
- Paulus - Mouzin - Meyer (Wasmuël)

·        Majolique : Majolique de Wasmuël

·        Céramique : S.A. des Céramiques du Hainaut (Quaregnon)

Pour en savoir plus :


http://www.faience-porcelaine.com/index.htm
http://www.barbotine-belge.com/
http://www.clockarium.com/

3. Les verreries – Les gobeletteries

Verrerie Dubail (dite Saint Antoine) à Wasmuël

4. Les briqueteries- Rue Liénard (nom ?)

5. Les brasseries

A Quaregnon :
- Ansar (ensuite du Rivage)
- V. Harvengt
- N. Jenart (ensuite du Coron)
- Plumat (ensuite de la Place)
- Union Sociale
- Rupert Delhon
- Gobert
- Lheureux frères
- S.A. de la Grand-place

6. Les imprimeries

- Ets Cocu-Mairesse

7. Les fonderies – Les industries métalliques

- Fonderie Duval frères à Quaregnon

 8. Les ateliers mécaniques - Electricité

- Ateliers de Monsville (Q)
- Etablissement Van Rye au Rivage (Q)

 9. Les ateliers de confection

- Usine Salik (Q)

10. Les fabriques de chaussures – Les cordonneries

- Ets Gova (Q)
- Ets Sehèque (Q)
- Rue des Fachelles (nom ?)
- Fabrique de sandales Baptiste Cadet à Monsville (Q)

11. Energie

- Usine à gaz de Wasmuël

12. Agro-alimentaire

- Fabrique de chicorée Gauthière

13. Savonnerie

- Place de Wasmuël (nom ?)



Vous possédez une information ou un document sur l'histoire industrielle de notre commune ?
Nous sommes intéressés !
Contactez les services Documentation - Communication  de la commune : 065/468.636 ou 065/468.621

 
< Précédent

BabelFish Translator

Agenda

Novembre 2017
L M M J V S D
30311 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3

Quaregnon en images


essai - P1000189


essai - maison cult (2)


essai - P1040022


essai - P1040020


essai - P1030313


essai - DSC00140


essai - P1010719


essai - P1040014


essai - 22°3-3-08


essai - grise biète